Le film sénégalais Banel et Adama au festival de Cannes 2023

Montée des marches du festival de Cannes de Ramata-Toulaye Sy et des acteurs du film sénégalais Banel et Adama
Montée des marches du festival de Cannes de Ramata-Toulaye Sy et des acteurs du film sénégalais Banel et Adama

Cette année, un long-métrage tiré son épingle du jeu pour ce festival de Cannes 2023, il s’agit du film sénégalais Banel et Adama. Sa réalisatrice Ramata-Toulaye SY est en compétition pour la Palme d’or. Retour sur un film qui conte une belle histoire d’amour.

Banel et Adama : un amour mis à rude épreuve

Le film relate sous la forme d’un conte une difficile histoire d’un amour entre Banel et Adama. Ce jeune couple marié vit dans un petit village du nord du Sénégal. Mais ils se retrouvent rapidement étouffés sous le poids des traditions. Le couple peine à faire accepter un mode de vie centré sur lui et sans volonté de descendance. Un sacrilège pour ce village dirigé par le père d’Adama qui attend que son fils prenne sa succession et lui offre un héritier.

Banel, interprétée par Khady Mane, devient l’objet de toutes les attentions. Sa quête d’émancipation et de liberté passe mal, même auprès de son frère jumeau Racine. Son quotidien se durcit dans un village où la tradition prend le dessus sur la raison.

Petite particularité de ce film qui dure 1h27 : il est entièrement en langue peul.

Qui est Ramata-Toulaye SY ?

Ramata-Toulaye SY est une jeune réalisatrice franco -sénégalaise passionnée de cinéma.

Diplômée de l’école de cinéma la Fémis, Ramata-Toulaye a multiplié les collaborations. Ainsi, aux côtés de Çagla Zencirci et Guillaume Giovanetti, elle participe à l’écriture de Sibel. Une œuvre cinématographique récompensée dans de nombreux festivals internationaux.

Elle a également travaillé avec Atiq Rahimi sur l’adaptation littéraire Notre-Dame du Nil avant de voler de ses propres ailes.

En effet, Ramata-Toulaye Sy met en scène Astel, son premier court-métrage. Une œuvre qui lui a valu d’être récompensée au festival du film de Toronto, celui de Clermont-Ferrand et Odense.

S’en suit le long-métrage Banel et Adama en lice pour la palme d’or du festival de Cannes.

Une consécration pour Ramata-Toulaye qui a 36 ans, est la benjamine et l’une des sept cinéastes femmes en compétition cette année. Un an après le festival de Cannes où Omar Sy a rendu hommage aux tirailleurs sénégalais, Ramata-Toulaye Sy suit ses traces.

Check Also

Vente aux enchères, le Sénégal fait l'acquisition de la bibliothèque du président Léopold Sédar Senghor

Le Sénégal achète la bibliothèque de Senghor

Vente aux enchères, le Sénégal fait l'acquisition de la bibliothèque de Léopold Sédar Senghor