Festival de Cannes : Omar Sy rend hommage aux tirailleurs sénégalais

Omar Sy, Alassane Diong et Mathieu Vadepied au festival de Cannes pour le film Tirailleurs
Omar Sy, Alassane Diong et Mathieu Vadepied au festival de Cannes pour le film Tirailleurs

Grand moment d’émotions à Cannes. Pour le 75 ème festival de Cannes, la projection du film de Mathieu Vadepied avec Omar Sy sur les tirailleurs sénégalais a conquis le public. Présenté dans la catégorie « Un certain regard », le film « Tirailleurs » plonge le spectateur dans les heures les plus sombres de l’histoire de France : la première guerre mondiale.

Tirailleurs : Une histoire poignante 

La coproduction franco-sénégalaise met un coup de projecteur sur les combattants sénégalais enrôlés de force pour servir la France durant la première guerre mondiale. 

Cet enrôlement se vit à travers l’histoire tragique d’un père interprété par Omar Sy et de son fils interprété par Alassane Diong.

Tous deux vivent l’enfer de la Première Guerre mondiale, dans les Ardennes en 1917, dans un pays inconnu. Ils découvrent également le sort réservé aux tirailleurs dans les tranchées.

Omar Sy et Alassane Diong dans le film Tirailleurs
Omar Sy et Alassane Diong dans le film Tirailleurs

Le film retrace le parcours du jeune Thierno, arraché à son village natal au Sénégal. La thématique des relations complexes entre père et fils est également abordée. En effet, Thierno et Bakary (son père) appréhendent la guerre différemment. Le fils, galvanisé par la fougue de son officier, se veut au plus près de la bataille. A l’inverse Bakary va tout faire pour l’arracher aux combats et le ramener sain et sauf.

Prestation exceptionnelle d’Omar Sy

Dans ce film, on découvre une autre facette du célèbre acteur Omar Sy. Il y incarne le rôle de Bakary Diallo. Un père de famille prêt à tout pour aider son fils enrôlé de force.

Omar Sy nous surprend dans un registre dans lequel on ne l’attend pas. Fait rare, Omar Sy s’exprime dans sa langue maternelle, le peul. 

Il faut dire que le contexte s’y prête. En effet, une partie du film a été tournée dans un village peul au Sénégal, pays dont est originaire la star de la superproduction Lupin.

Omar Sy offre un bel hommage aux tirailleurs sénégalais

Ce long métrage est un formidable hommage aux combattants sénégalais. Il rappelle l’engagement de ces sénégalais qui ont combattu pour la France. 

Une histoire longtemps racontée en France par des français. Ce film donne l’occasion d’avoir une autre version puisqu’il se place du point de vue africain. 

Cette production s’inscrit dans la lignée du film Indigènes, de Rachid Bouchareb sur des tirailleurs algériens.

Ainsi, la caméra est au plus près de ces tirailleurs sénégalais dont le rôle durant la guerre n’a pas été reconnu à sa juste valeur. On y découvre les conditions de vie et les craintes de ces hommes. Pour plus de réalisme, de nombreux dialogues sont en peul ou en wolof. 

Rappelons que plus 30 000 tirailleurs sont morts au combat pour permettre de libérer la France. Comme l’a indiqué Omar Sy lors de la projection : « On n’a pas tous la même mémoire, mais on a la même histoire. »

Check Also

Cheikh Niang connu sur Tiktkok sous le pseudo de Niangcook sort son livre intitulé cuisine d'Afrique et d'ailleurs

Le tiktokeur Niangcook sort son livre de cuisine

Cheikh Niang connu sur Tiktkok sous le pseudo de Niangcook sort son livre intitulé cuisine d'Afrique et d'ailleurs